Les concombres au top

23/06

Les concombres au top

Après les fortes augmentations de superficie de 2015 et 2016, la superficie dédiée à la production de concombres est restée stable en 2017, avec environ 220 hectares. A titre de comparaison, en 2000, il n’y avait que 55 hectares de concombres dans les criées malinoises, pour une production annuelle de 40 millions d’unités.

 

Evolution de la superficie de concombres/nombre d’exploitations

 

Evolution du nombre de concombres

 

 

Année

Sup.

Sup. cultivée

Nombre d’exploitations

      Année

Unités

 

 

 

2000

41

55

 

 

2000

40.859.202

 

 

2001

45

61

 

 

2001

41.326.748

 

 

2002

47

74

65

 

2002

38.487.730

 

 

2003

40

65

55

 

2003

39.318.268

 

 

2004

35

64

51

 

2004

50.686.932

 

 

2005

49

96

54

 

2005

51.206.216

 

 

2006

47

95

50

 

2006

56.041.518

   

2007

53

106

57

 

2007

56.446.228

 

 

2008

44

89

50

 

2008

54.011.062

 

 

2009

38

79

41

 

2009

49.778.724

 

 

2010

55

120

41

 

2010

72.205.565

 

 

2011

65

154

41

 

2011

91.029.032

 

 

2012

58

136

38

 

2012

105.078.925

 

 

2013

62

151

38

 

2013

86.044.281

 

 

2014

65

150

37

 

2014

88.375.147

 

 

2015

85

197

40

 

2015

124.252.757

 

 

2016

103

228

50

 

2016

137.930.829

 

 

2017

100

221

50

 

 

 

 

 

                             

 

Afin de commercialiser cette production plus élevée d’une manière efficace, BelOrta essaie de créer un mix commercial utilisant différents systèmes de vente, en se focalisant principalement sur la prévente.

 

Prévente. La plupart des concombres sont commercialisés dans le cadre de la prévente à court terme : des lots de concombres sont vendus le jour X pour une livraison le jour X+2. L’acheteur peut, s’il le souhaite, choisir le conditionnement. Comme les concombres sont directement préparés dans ce conditionnement par le producteur, cela permet d’éviter des frais d’emballage supplémentaires, ainsi que d’éventuels dommages dus à l’emballage. En 2016, nous avons vendu de la sorte des concombres dans plus de 20 conditionnements différents.

Cette manière de procéder n’est possible que parce que nos producteurs de concombres sont en mesure d’estimer leurs productions avec précision, et parce qu’ils font preuve d’une grande flexibilité.

 

Caisses ouvertes. Au cours de ces dernières années, les caisses standards de concombres (40x30 et 60x40) ont évolué, en concertation avec le négoce, vers une caisse ouverte. Cela favorise la qualité et la conservation du produit.

 

Tri. Les concombres sont vendus à l’unité et triés par poids : +750g, +600g, +500g, +400g, +350g, +300g et +250g. Les concombres de 400g constituent le calibre le plus courant sur le plan commercial.

 

Export. En raison de la forte augmentation de la superficie, le concombre figure aujourd’hui (en termes de volume) à la deuxième place dans le top 10 des légumes de BelOrta. Ces gros volumes ne sont bien évidemment pas uniquement destinés au marché belge. Les concombres sont exportés, par le biais des différents systèmes de vente, vers de nombreux autres pays européens, comme les Pays-Bas, l’Allemagne et la France.

 

Spécialités. Outre le concombre traditionnel, nos producteurs cultivent également des spécialités, comme le donna mini, le donna midi, le concombre cocktail et le concombre snack.

 

Le concombre bio BelOrta a connu une croissance spectaculaire au cours de ces dernières années : de 68.000 unités commercialisées en 2014, nous sommes passés à 517.000 unités en 2016. Après plusieurs années de concentration sur le commerce de détail belge, nous développons depuis l’an passé l’exportation du concombre bio.

 

Et les concombres industriels ?

Le négoce des concombres industriels à lui aussi évolué au fil des ans. Grâce à une meilleure qualité, ces concombres ont repris leur place sur le marché du frais. Par le passé, la plupart des concombres industriels étaient vendus sur contrat aux usines de transformation. Ces dernières années, ils sont proposés au kilo, dans le cadre d’une vente aux enchères. Cela permet une nette revalorisation.

Les concombres industriels sont triés en trois calibres : +100g, +250g et +300g.